Histoire

Le Palais des Doges à Venise : 12 faits intéressants que tu ne connaissais (peut-être) pas

Le palais des Doges à Venise est la deuxième attraction la plus visitée de Venise après la basilique Saint-Marc, et l’une des plus célèbres au monde. Outre les œuvres d’art les plus célèbres, les 2 millions de visiteurs ont tant d’autres choses à découvrir sur ce lieu unique et enchanteur.

Voici les secrets et les curiosités du palais des Doges à Venise.

palazzo ducale venezia vale la pena

Billet coupe-file Palais des Doges de Venise : accès rapide

Achetez en ligne. Choisissez l’heure qui vous convient. Visitez le Palais des Doges à Venise, le Pont des Soupirs, les prisons et plus encore.

Vous pouvez annuler gratuitement jusqu’à la veille de votre visite.

Faits et curiosités sur le Palais des Doges de Venise

Il a été dévasté par plusieurs incendies (puis reconstruit)

incendio palazzo ducale venezia
Saint Nicolas de Tolentino éteint un incendie au palais des Doges à Venise (Matthias Stom)

En 1483, un incendie dévastateur a balayé le côté canal du palais, y compris les appartements des Doges. À cette époque, Antonio Rizzo introduit des éléments du nouveau style Renaissance dans le bâtiment. Les travaux de restauration et de reconstruction s’achèvent en 1510, lorsque Pietro Lombardo prend la place de Rizzo. Ce nouvel architecte a initié la conception de la façade et la construction de l’escalier des géants dans la cour intérieure.

Dans ces mêmes années, Jacopo Sansovino crée deux imposantes statues de marbre représentant Mars et Neptune, placées en haut de l’escalier des géants. En 1574, un autre incendie se déclare, endommageant principalement le mobilier en bois, sans infliger de graves dommages structurels.

Cependant, l’année 1577 apporte un nouveau désastre : un incendie destructeur touche la Salle de Vote et la Salle du Grand Conseil, causant la perte de chefs-d’œuvre artistiques de maîtres tels que Gentile da Fabriano, Pisanello, Alvise Vivarini, Carpaccio, Bellini, Pordenone et Titien.

Malgré les adversités, en 1580, il a été possible de redonner à la zone ses caractéristiques d’origine, préservant ainsi l’intégrité et la beauté intrinsèque du palais des Doges.

Il existe une pièce appelée la “salle des supplices”

La “salle des supplices”, un lieu qui inspirait la peur dans le cœur des accusés, représentait une atmosphère de terreur et d’oppression.

Avant leur interrogatoire, les prisonniers étaient contraints d’attendre dans l’obscurité totale. Alors qu’ils étaient plongés dans l’obscurité, le grondement des cris douloureux résonnait dans l’air, même si ces cris étaient en réalité simulés par des acteurs rémunérés, une astuce destinée à amplifier l’angoisse inhalée.

C’est dans cet environnement exigu que se déroulaient les interrogatoires. Au cours de ces séances, les criminels étaient soumis à une procédure extrêmement douloureuse : attachés dans le dos, ils étaient tirés par les bras à l’aide d’une corde. Cette position anormalement contorsionnée transmettait des sentiments de tourments et de souffrances intenses. Le but de cette torture était d’obtenir des aveux concernant le crime présumé commis par le prisonnier.

La pratique de la torture se poursuivait sans relâche jusqu’à ce que le prisonnier succombe à la pression, avouant le crime dans une tentative de mettre fin à la douleur insupportable.

Cet obscur aperçu de l’histoire du Palais des Doges témoigne des méthodes cruelles utilisées lors des interrogatoires et du système judiciaire de l’époque, offrant une image poignante des difficultés rencontrées par les prisonniers à l’époque.

La “Salle des Supplices” peut être visitée au cours de la visite des itinéraires secrets du palais des Doges à Venise.

Itinéraires secrets du palais des Doges de Venise : billets pour la visite guidée

Participez à la visite des coulisses du Palais des Doges de Venise et découvrez les secrets les mieux gardés des Doges. Voyez les archives secrètes, les bureaux, les chambres de torture, le grenier du palais et les cellules de la prison de haute sécurité.

Le Doge vivait dans une pièce plutôt petite

Jusqu’au 17ème siècle, les pièces destinées à la résidence du Doge se caractérisaient par leur taille relativement petite, souvent plus petite que celles auxquelles le Doge était habitué dans sa vie privée.

Ce choix était intentionnel, visant à minimiser la « grandeur » du doge et à souligner la primauté de la République vénitienne sur son rôle individuel.

Les pièces ont été conçues pour faire passer le message que le doge devait avant tout servir la République de Venise, en plaçant le bien collectif au-dessus de ses besoins personnels. Cette disposition architecturale était un rappel constant de son devoir de dirigeant et de sa responsabilité envers l’État.

Lorsqu’un nouveau doge prenait ses fonctions, il était de coutume qu’il apporte ses meubles et ses objets personnels de sa résidence privée. Ces objets personnels définissaient sa dimension privée dans un cadre institutionnel.

À la mort du doge, ces meubles étaient enlevés par ses plus proches parents, ouvrant ainsi la voie à son successeur qui pouvait emporter ses objets personnels et créer un environnement sur mesure pour son règne.

Cette pratique soulignait non seulement l’importance de l’individualité dans un contexte politique collectif, mais aussi la transition continue du leadership au sein de l’institution du Doge et la perpétuation de la République vénitienne à travers les siècles.

Il a de nombreuses « imitations » dans le monde entier

ponte dei sospiri oxford
Pont de Hertford, Oxford (Royaume-Uni)

De nombreux bâtiments ont tenté d’imiter le style architectural du palais des Doges, notamment au Royaume-Uni. Parmi les exemples notables, on peut citer l’Institut Wedgwood à Burslem, l’usine de tapis Templeton à Glasgow, le Wool Exchange à Bradford et la Scottish National Portrait Gallery à Édimbourg.

Inspirés par l’esthétique et l’élégance de l’architecture vénitienne, ces bâtiments ont cherché à capturer l’essence du palais des Doges et son importance culturelle et historique. À travers des détails architecturaux et des motifs décoratifs, ils ont créé un reflet du majestueux palais vénitien dans différents contextes géographiques et culturels.

Même le célèbre pont des Soupirs a été imité : on trouve deux exemples d’imitation à Cambridge et Oxford, au Royaume-Uni, et un à Lima, au Pérou.

La légende du pont des Soupirs à Venise

ponte degli innamorati venezia

Bien que le pont des Soupirs ait été à l’origine associé à la triste fonction de passage pour les prisonniers en route vers leur lieu d’emprisonnement, une légende de Venise en a fait un symbole de romance.

Selon cette légende, si deux amoureux échangent un baiser sous le pont pendant que le clocher de Saint-Marc fait sonner ses cloches, ils gagneront l’amour éternel. Cela a fait du pont des soupirs le lieu par excellence des cœurs amoureux, attirés par cette promesse romantique.

De nombreux touristes photographient et visitent ce coin pittoresque de Venise à bord de gondoles traditionnelles, en essayant de capturer l’atmosphère magique et romantique du pont.

Sa renommée en tant que « pont des amoureux » en a même fait la vedette de films à thème romantique tels que « Le pont des soupirs » réalisé par Mario Bonnard et « A Little Romance » avec Laurence Olivier et Diane Lane.

Si vous souhaitez aussi symboliser l’amour éternel avec votre partenaire, vous pouvez réserver une promenade privée en gondole sous le pont des Soupirs. Ce sera une expérience romantique qui vous permettra de vous immerger dans l’aura romantique de cette légende vénitienne.

venice pass

Promenade en gondole privée sous le Pont des Soupirs Venise

Achetez en ligne. Choisissez votre heure préférée. Montez à bord d’une authentique gondole et embarquez pour une visite romantique avec un gondolier professionnel.

Vous pouvez annuler gratuitement jusqu’à la veille de votre visite.

La salle du Grand Conseil est immense

sala del maggior consiglio palazzo ducale venezia
Salle du grand conseil, palais des Doges Venise

La célèbre salle du Maggior Consiglio, avec ses 53 mètres de long sur 25 mètres de large, pouvait accueillir plus de 2 000 personnes et occupe presque toute l’aile du palais qui fait face au bassin de Saint-Marc.

Ces dimensions incroyables en font à juste titre la plus grande salle du palais des Doges à Venise.

Entourée d’extraordinaires œuvres d’art, cette salle servait de lieu de délibération au Sénat. Dans cet espace, des accords étaient conclus sur des questions financières et d’autres questions d’intérêt public, y compris les peines des prisonniers.

Parmi les œuvres d’art exceptionnelles du palais des Doges, l’une de celles que vous pouvez admirer dans cette salle est « Il Paradiso » (Le Paradis) du Tintoret. Ce tableau représente l’un des plus grands exemples de peinture à l’huile sur toile de l’histoire. Elle dépeint une vision céleste sur terre, et son but serait d’influencer le conseil dans ses décisions cruciales.

L’œuvre, par sa grandeur et sa puissance visuelle, devait être un moyen de guider le conseil pour qu’il prenne des décisions réfléchies et appropriées. La grandeur de la peinture servait de rappel constant de la responsabilité et de l’importance des choix faits dans cette pièce, soulignant l’interconnexion entre l’art et la prise de décision politique au sein du palais des Doges.

Dans la salle du Grand Conseil se trouve un tableau représentant un traître

tintoretto palazzo ducale venezia marino faliero
Marino Faliero et le drap noir (Tintoret)

Sous le plafond de la salle du Grand Conseil, vous trouverez une frise de Tintoret montrant les portraits des soixante-seize premiers doges de Venise, de 804 à 1556. Dans cette représentation, chaque doge tient un parchemin sur lequel sont illustrés les travaux les plus importants réalisés pendant son dogat.

Parmi les portraits, vous pouvez en remarquer un qui se distingue par son drap noir : il s’agit de Marino Faliero, le doge qui, en 1355, a entrepris une tentative de coup d’État et a été condamné à mort par décapitation.

Le drap porte l’inscription « HIC EST LOCUS MARINI FALETRO DECAPITATI PRO CRIMINUS » (C’est l’endroit où Marino Faliero a été décapité pour ses crimes).

Cette partie de la frise rend hommage à un moment obscur et significatif de l’histoire vénitienne, soulignant l’importance de se souvenir des événements, même les moins glorieux, comme faisant partie intégrante de l’histoire de Venise. La présence de Marino Faliero parmi les doges représentés, avec son drap noir et son inscription, offre un instantané visuel d’un épisode qui a profondément marqué l’histoire de la ville.

sala del maggior consiglio palazzo ducale venezia

Billet coupe-file Palais des Doges de Venise : accès rapide

Achetez en ligne. Choisissez l’heure qui vous convient. Visitez le Palais des Doges à Venise, le Pont des Soupirs, les prisons et plus encore.

Vous pouvez annuler gratuitement jusqu’à la veille de votre visite.

Il y avait un doge aveugle

Enrico Dandolo Doge cieco
Enrico Dandolo, doge de Venise (Domenico Tintoretto)

Il est intéressant de noter comment certaines dynamiques historiques peuvent se refléter dans la politique moderne d’une ville comme Venise. Enrico Dandolo, l’un des doges, qui avait également la particularité d’être aveugle, a régné pendant une période de changements importants et de décisions cruciales.

La décision de Dandolo d’expulser les étrangers qui résidaient à Venise depuis moins de deux ans, mais de permettre à ceux qui étaient dans la ville depuis plus longtemps de rester, peut avoir été motivée par plusieurs facteurs.

Cet acte peut avoir été une tentative de stabiliser la population, en évitant des flux trop rapides d’immigrants qui auraient pu grever les ressources de la ville. Il peut aussi s’agir d’une stratégie visant à encourager la stabilité économique, car ceux qui résidaient à Venise depuis plus longtemps pouvaient avoir un impact économique plus positif sur la communauté.

Dans le contexte actuel, les politiques vénitiennes visant à gérer l’afflux de touristes par des mesures telles que la taxe d’entrée dans la ville pourraient découler d’une logique similaire. Le gouvernement peut être motivé pour réglementer le tourisme afin d’équilibrer l’impact économique et social des visiteurs, en cherchant à s’assurer que le flux de touristes apporte des avantages durables et pérennes à la ville plutôt que des impacts seulement temporaires ou négatifs.

L’histoire offre souvent des perspectives intéressantes sur les défis et les choix auxquels les villes sont confrontées aujourd’hui, et le cas de Venise est un exemple de la façon dont les décisions historiques peuvent encore résonner dans les débats et les politiques actuels.

Il a été construit pour être une forteresse (et non un palais)

Le palais des Doges, qui n’était initialement pas destiné à être la résidence des Doges ni le siège du gouvernement, a vu le jour entre le 10e et le 11e siècle en tant que centre fortifié. Cette forteresse possédait une tour principale et d’autres tours positionnées aux angles, incarnant ainsi l’essence de l’architecture gothique vénitienne.

Plus tard, au 12ème siècle, le doge Sebastiano Ziani a transformé ce fort en un palais raffiné. Au fil des ans, les souverains suivants ont encore agrandi la structure, façonnant ce que nous connaissons aujourd’hui comme le palais des Doges.

Les différentes sections du palais étaient utilisées à des fins diverses : bureaux publics, salles d’audience, prisons, résidence du Doge, écuries, arsenal et autres installations. Chaque partie raconte une histoire unique de la vie et du gouvernement dans ce lieu extraordinaire, témoignant de la complexité et de l’importance de sa fonction dans le tissu historique de Venise.

Chaque haut-relief sur les colonnes et les chapiteaux raconte une histoire

curiosita palazzo ducale venezia

Le palais des Doges est magnifiquement orné de colonnes et de chapiteaux qui racontaient des histoires et des allégories, conçues pour être pleinement appréciées par les gens de l’époque. Ces reliefs sculptés pourraient être considérés comme une sorte de poème épique visuel, dans lequel les hommes, les femmes, les animaux, les plantes, les signes du zodiaque, les mythes, les symboles, les vices et les vertus prennent vie à travers l’art.

À une époque où l’alphabétisation était l’apanage des classes supérieures, la représentation visuelle des histoires s’est avérée être le moyen le plus efficace de communiquer des idées puissantes à un large public. Les récits complexes gravés dans les détails des colonnes et des chapiteaux sont devenus une sorte de langage partagé grâce auquel les gens pouvaient accéder aux sagas et aux emblèmes culturels sans avoir à lire.

Quelques exemples ?

Le plus célèbre d’entre eux est sans aucun doute la représentation de « Noé ivre » par Filippo Calendario.

noe ubriaco filippo calendario
Noé ivre (Filippo Calendario)

Ce relief dépeint le moment de l’ivresse de Noé, un épisode biblique qui raconte comment l’un des fils de Noé, voyant son père ivre, nu et désordonné, n’a pas hésité à divulguer son état inconvenant à ses frères.

Ce manque de respect envers leur père a été résolu plus tard par ses autres fils, qui ont couru pour le couvrir d’un manteau, en se retournant pour ne pas voir sa nudité. Le message sous-jacent est de rappeler à ceux qui sont investis du pouvoir de juger l’importance de tempérer la sévérité par la miséricorde.

Un autre haut-relief très représentatif illustre le « Jugement de Salomon« .

giudizio di salomone ponte dei sospiri venezia
Jugement de Salomon, Palais des Doges, Venise

Cet épisode biblique raconte l’histoire de deux prostituées qui vivaient ensemble et avaient chacune un nouveau-né ; l’un des enfants meurt. Les deux femmes se présentent donc devant le roi Salomon, chacune revendiquant la maternité de l’enfant survivant.

Le roi, face à cette situation, décide de régler l’affaire en leur ordonnant d’apporter une épée pour diviser l’enfant en deux parties. La mère naturelle de l’enfant, frappée par la perspective de voir son propre enfant mutilé, supplie le roi de donner l’enfant à l’autre femme, révélant ainsi sa véritable maternité. La seconde femme, qui avait accepté de partager l’enfant, se révèle ainsi être celle qui manque d’attachement maternel authentique.

Ces hauts-reliefs racontent des histoires de décisions justes et sages, canalisant les concepts d’équité et de discernement qui ont été incarnés tout au long de l’histoire et qui sont toujours d’actualité dans la compréhension actuelle de la justice.

Casanova a réussi à s’échapper des prisons du palais des Doges

Giacomo Casanova (Francesco Narici)

En juillet 1755, le célèbre aventurier et homme à femmes Giacomo Casanova, âgé de trente ans, est arrêté et incarcéré dans la prison des Piombi, située dans les combles du palais des Doges à Venise. Décrit comme un homme grand et athlétique, à la voix chaude et profonde, Casanova est adepte du jeu et des salons. Athée, anticonformiste et libre penseur, il est aussi un aventurier habile et doté de grandes ressources.

Les Piombi étaient de petites pièces entièrement lambrissées de bois. La cellule de Casanova, située au-dessus de la salle des trois inquisiteurs d’État, avait un plafond bas qui l’obligeait à se tenir courbé et comportait une grande poutre qui masquait la lucarne, empêchant l’utilisation de lampes par crainte du feu. Les cellules étaient extrêmement froides en hiver et très chaudes en été, le toit en plomb contribuant à ces conditions extrêmes.

Casanova partageait sa cellule avec des rats et des puces, et bien que le mobilier soit spartiate, il était autorisé à apporter des meubles de chez lui, notamment un fauteuil et des livres pour passer le temps. Sa cellule était située juste au-dessus de la salle des trois inquisiteurs d’État, appelés le Rouge et le Noir, qui étaient responsables des décisions judiciaires. Casanova, dont le but était de s’évader depuis le début, commence à creuser un trou dans le plancher en bois pour se descendre dans la salle des inquisiteurs.

Lorsque son excavation est presque terminée, il est déplacé dans une cellule plus confortable. Il y rencontre le père Balbi, un autre détenu, et ensemble, ils planifient leur évasion par les toits. Casanova cache une pointe de fer dans une Bible et, grâce à une ruse ingénieuse, parvient à la faire livrer au père Balbi par l’intermédiaire d’un geôlier.

Au bout de huit jours, ils parviennent tous deux à percer des trous d’évasion et, dans la nuit du 1er novembre, à s’échapper. Après quelques difficultés, Casanova parvient à se hisser par une fenêtre, étant pris pour un magistrat qu’il aide à s’enfuir. Il atteint Mestre puis Bolzano, racontant son audacieuse évasion des Piombi du palais des Doges à Venise dans les salons de toute l’Europe pendant des années.

Le palais des Doges a été reproduit dans le jeu vidéo Assassin’s Creed II

assassins creed II palazzo ducale venezia

Le jeu vidéo Assassin’s Creed II se déroule en Italie à l’époque de la Renaissance, dans les villes de Venise, Rome, Florence et d’autres villes plus petites de Toscane.

L’un des lieux les plus importants est le palais des Doges, auquel le protagoniste doit accéder dans la séquence numéro 8.

Pour ce faire, il devra escalader la façade du bâtiment, marcher sur des piliers, sauter et enjamber de grandes fenêtres.

À l’intérieur du jeu vidéo, il est également possible d’entrer dans la pièce où le doge Mocenigo jouait aux échecs avec Charles (il est encore possible de voir l’échiquier à l’intérieur de la pièce).

Conclusions

Nous voici arrivés à la fin de cet article sur les curiosités du palais des Doges à Venise.

Si vous souhaitez admirer les prisons d’où s’est échappé Casanova, le Pont des Amoureux, les appartements du Doge et la façade d’où monte le protagoniste du jeu vidéo Assassin’s Creed, vous pouvez réserver une visite guidée du Palais en cliquant ici.

Si vous avez des doutes, des questions ou d’autres curiosités sur le Palais des Doges à suggérer, laissez un commentaire ci-dessous et je me ferai un plaisir d’y répondre.

mostra marco polo palazzo ducale venezia

Billet coupe-file Palais des Doges de Venise : accès rapide

Achetez en ligne. Choisissez l’heure qui vous convient. Visitez le Palais des Doges à Venise, le Pont des Soupirs, les prisons et plus encore.

Vous pouvez annuler gratuitement jusqu’à la veille de votre visite.

Photo credits:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer